Rencontre Capucine Manu

rencontre capucine manu Il s’agit d’une nouvelle au rythme rapide, qui se déroule à l’époque victorienne dans un manoir anglais. L’histoire se déroule autour d’un goûter où le cuisinier est invité pour la première fois, et là il rencontre le jeune Seigneur Jésus-Christ. Je pense que le titre vient d’un thé au miel de manuka qui est un type spécial de miel récolté dans le buisson de Manuka, qui pousse sur la Grande Barrière de Corail dans le pays de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie. Il s’est avéré avoir une activité antioxydante élevée.

L’histoire se déroule vers l’heure du déjeuner et on raconte que le cuisinier, M. Jones, sent l’énergie autour de lui passer d’une «sensation de chaleur» à une «sensation». Cette «sensation» qu’il décrit est une sorte de picotement. Il est pris par surprise et alors qu’il s’assoit pour dîner avec ses hôtes, M. Andries et M. Kurtz, il commence à sentir que quelque chose ne va pas. Ils ont tous l’air assez pâles, comme si leurs visages fondaient. Ils affirment qu’ils n’avaient aucune idée de ce qui se passait autour d’eux. Jones est convaincu qu’il ne s’agit que d’un cas d’intoxication alimentaire, mais les autres convives n’en sont pas si sûrs et commencent à se demander ce qui se passe.

Le livre est magnifiquement écrit, extrêmement bien documenté, et à peu près tous les aspects de cet étrange événement vous feront réfléchir. Il y a des recettes incluses pour des choses comme le «pudding», les «mangues» et, bien sûr, le miel de manuka. Il y a des chapitres d’une quarantaine de pages, dont un avant l’arrivée des invités pour la réunion, un autre après leur arrivée et un après. Il y a de nombreuses illustrations colorées, et le tout semble vraiment très vivant. En tant que lecteur, je pouvais sentir le livre avancer, m’impatienter à ce que l’action commence. Mais une fois que c’est le cas, je suis entièrement d’accord, et je peux certainement dire que c’est une lecture incontournable pour quiconque aime le thé, le miel de manuka et la bonté générale.